bandeauMobilités et (R)évolutions numériques

15e colloque du GT Mobilités Spatiales, Fluidité Sociale (MSFS)

Du 8 au 9 novembre 2016, à Champs-sur-Marne (Marne-la-Vallée)

Mercredi 9
(R)évolutionner
Eric Dagiral
› 16:30 - 17:00 (30min)
› Amphithéâtre
Bien des manières de tourner en rond.
Quentin Morcrette  1@  
1 : Université Lyon 2 - UMR 5600 (EVS) - Institut de Recherches Géographiques  (IRG)
Université Lyon 2, Région Rhônes-Alpes, ARC 5 - Sciences, cultures, sociétés et médiations
5 avenue Pierre Mendes-France, 69676, Bron, Cedex -  France

Les médiums et les moyens servant à accompagner et à faciliter les mobilités humaines dans le domaine de l'orientation ont pris des formes variées durant les trois derniers siècles. Après l'usage de listes textuelles, les représentations cartographiques se sont répandues à partir du dix-huitième siècle (Delano-Smith, 2006). Les cartes routières se sont développées, pour les besoins des vélocipédistes, à la toute fin du dix-neuvième siècle, avant d'être utilisées pour les mobilités automobiles. Ces cartes avaient pour but premier de représenter avec précision l'ensemble du réseau routier. Aujourd'hui, l'usage des cartes numériques pour des besoins de mobilité semble faire la part belle à l'itinéraire (Grataloup, 2011; Thielmann, 2007) plus qu'au réseau. La consultation d'itinéraires pour se déplacer d'un lieu à un autre devient ainsi, d'une part, de plus en plus fréquente chez les individus, d'autre part, ce type de représentation est de plus en plus mis en avant par les fournisseurs de services cartographiques. Dans le même temps, tandis que l'option de recherche d'itinéraire est proposée par tous les grands opérateurs de cartographie numérique, la carte routière (sous forme papier) semble indubitablement devoir rester dans la boîte à gant jusqu'à la prochaine perte de réseau.

L'idée de cette communication est de revenir, de manière large, sur les modalités d'accompagnement des mobilités, à trois périodes différentes, en partant de trois exemples représentatifs, au 18ème siècle (média pour guider les mobilités près-automobile), au 20ème siècle (média pour guider les mobilités automobiles) et au 21ème siècle (média pour guider des mobilités plurimodales). En prenant un exemple type pour chaque période, nous développerons trois thèmes concomitants. Tout d'abord, comment les conditions culturelles et techniques de chaque époque jouent sur les types de médias utilisés pour accompagner les mobilités. Ensuite, quelle place joue la cartographie dans l'accompagnement de ces mobilités, et, in fine, en quoi les mutations numériques à l'œuvre actuellement dans la manière d'accompagner les mobilités (ou d'aider à l'orientation) sont, par bien des aspects, des remises au jour de procédés utilisés avant la carte routière. Nous verrons ainsi comment réapparaissent, avec le numériques, des formes plus utilisées au 19ème siècle qu'au 20ème.

Ces exemples choisis, issus d'un corpus disponible en France, à chaque période concernée, seront développés à partir de photographies. 


Personnes connectées : 1